12 décembre 2017

ENTRE TOIT ÉMOI

De mes jours qui suivent
j’ai beaucoup d’amis à lire
un peu chaque jour
me noie de poésie
des auteurs de Carquois
aux Bruits de Marco Geoffroy
à La quête du génie de Normand Lebeau
aux Souvenirs Ventriloques de Robert Hamel
d’une Photographie d’un rêve d’Alain Carangi
et du Testament de naissance de David Goudreault

aujourd’hui
je reste donc à la maison
de peur que comme flocon
le vent ne me permettrait pas
de porter à terre

MOT T'A DIT


11 décembre 2017

MOTS À MAUX



Voici mes mots de la semaine :

1.
Alors de fard et eau continuelle*
Elle essayoit se faire venir belle,
Voulant chasser le ridé labourage,
Que l’aage avoit gravé sur son visage.
- Louïze Labé dans Élégie 1 (16e siècle)
* parfum nouveau

2.
Adieu, celle-là qui caresse
Chacun qui à elle s’adresse;
Adieu, celle qui n’aime qu’un,
Et qui aime autant un chacun;
- Jean-Antoine de Baïf (16e siècle) dans La sucrée

3.
On sait que le voyage désormais sera bref

On se l’imagine
au dépaysement soudain
envoûtés de lointaine tendresse
des versants inconnus dévalent à nos paupières
- Marie Laberge dans L’on sait

4.
Le poème brisé à la gencive
Extirperai la racine à l’ancienne
Les mains sales à même la matière
Dépècerai secrets et silences
- David Goudreault dans S’Édenter la chienne

5.
L’homme naît d’un frisson du ciel et de la terre
Je m’accomplirai dans les pas du temps
- Gatien Lapointe dans Ode au St-Laurent

6. Le soleil lui-même, accablé par ces événements refusa d’assister à tant de souillures et disparut derrière les nuages – Pseudo-Callisthène

7.
Elle était folle de moi
Moi
J’étais fou
Elle a quitté pour un autre paradis
Moi
Je suis toujours fou
Aveuglé par mon regard
Acouphène de ses derniers mots
- Denis Roy

8. Moi, fonctionnaire naturel de la vie, je touche mon salaire et de jour et de nuit; l’heure me paie, les années me ruinent et déjà me remercie – Jacques Prévert

9.
au fond d’un vide si ancien
qu’un vaste bois meublait à peine
vint par un printemps feuillu
le faune aux yeux d’étang
- mon amie Josette Bernier dans Au fond d’un vide

10. Le vent soufflait dans le bon sens quand je suis née et mes parents en ont profité pour se faufiler dans la classe moyenne. Ils m’ont offert une jeunesse tranquille, loin des guerres et des dictatures qui brûlent le cerveau – Christine Eddie dans Parapluies

Et … St-Hilaire dans la brume








Pour celles et ceux qui suivent mes activités littéraires, voici quelques information :

Lundi 11 décembre à 18h30 : Soirée slam au Presse Café, 3600 Fréchette à Chambly

Mercredi 13 décembre de 19h30 à 21h30 : Animé par Denis Roy, Micro-Libre Saint-Jean à la Galerie Aux 4 Vents, 27 rue St-Charles à Saint-Jean-sur-Richelieu. Pour info : microlibresaintjean@yahoo.com