12 avril 2021

MOTS À MAUX

Voici mes mots de la semaine :


Mes maux étouffent

mes mots


les douleurs d'antan

étaient moins fragile


les douleurs d'antan

ont mal vieilli

- Denis Roy


1,

Car en ouvrant votre main vide,

Vous pouvez donner un trésor

- Musset


2,

Une résonance a vieilli

de la pureté de l'aurore

au désordre de l'écume

- Carole Forget dans l'écumante


3,

... Bienvenue dans mon Coeur

mais ferme la porte derrière Toi.

... Allonge toi dans ma douceur

qu'on Vivre...un jour à la fois

- mon ami Claude Quesnel


4,

Impatient de se soûler de blancheur

D'asseoir sa victoire sur l'horizon gelé

L'hiver dessine son profil en douceur

- mon amie Hélène Raymond Amyot dans Carquois fév 21


5,

Dans un ultime effort, quelle merveilleuse

Ils se verront dans une flamboyante extase

Dont toute la galaxie saura être en phase

Pour ce long baiser entre la Lune et le Soleil

- Raymond Axel Kvist dans Roméo et Juliette


6,

le vent s'est arrêté

et nous avons pu entendre

la rumeur languissante des eaux

dans les mailles de la lumière

- Marie Uguay


7,

J'ai cru entendre

Nos peaux se froisser

- mon ami Loui Lougris dans La Plage


8,

La baie s'est habillée

De voiles très colorées,

Et nos yeux enlacés

Mêlent nos larmes de baisers

- mon amie Monique Gentilhomme dans Carquois fév 21


9, Je passe du rire aux larmes avec la célérité d'un prestidigitateur. Mes émotions ont quelque chose de magique – Simon Boulerice dans Pleurer au fond des mascottes


10,

Si

tu n'avais pas

cette tendresse

cette effectivité

qui murmure

au bout de tes doigts

qui multiplie

ton âme

en millions

de pores …

- Renée Thivierge dans Si


11,

Les champs n'étaient point noirs, les cieux n'étaient pas mornes.
Non, le jour rayonnait dans un azur sans bornes
Sur la terre étendu,
L'air était plein d'encens et les prés de verdures
Quand il revit ces lieux où par tant de blessures
Son cœur s'est répandu !

- Victor Hugo dans Tristesse d’Olympio


12, On marque notre territoire : lit défait, matelas par terre. Pluie. On s'aime plus lentement que la pluie – Louise Warren dans Écrire la lumière


et sous le soleil de l'Ïle Fryer (troisième partie) – l'école buissonnière pour les tortues











 

05 avril 2021

MOTS À MAUX

Voici mes mots de la semaine :


Un bleu de glace

frisonne dans le vent

sa juste souffrance

au cœur du temps


demain j'oublierai déjà

parce que le printemps

- Denis Roy


1,

Puis-je me reposer près de toi?

M'appuyer sur ta paroi

Juste un moment

Ce sera réconfortant


Pour moi et peut-être pour toi

- Lucie Marceau dans L'Isle-aux-coudres


2,

Quand ma langue saisit la sienne

Tel un lasso à l'abordage de l'ange

Alors nos corps se vissent en un désordre savant

D’où sourd un parfum d'ivoire

- Jean-Paul Daoust dans 111, Wooster Street


3,

issu de ton rêve

l'orgue prend forme et résonne

accordé à ton goût

- Lise Ouellette dans Carquois avril 21


4,

dans un battements

d'ailes constant

prête à rebâtir son nid

la voici nous annonçant

qu'il est de retour

le printemps

- mon ami Laureano Soares dans L'Hirondelle


5,

Une partie de moi

S'éteint peu à peu

Au rythme de ton pas

Qui s'éloigne de la vie

- mon amie Marie Lasnier dans Écrire avec les poètes ...


6,

Je chausse pantoufles de vair

Pour voyager dans l'univers

Des poètes et de leurs vers

Qui mettent mon cœur à l'envers

- mon ami Michel Lebreton dans Carquois fév 21


7,

Par la fenêtre de la chambre,

grimpons plus haut que le monde,

déroulons le soleil sur la détresse

- mon amie Henriette Hains dans Carquois fév 21


8,

La nuit couche avec des fauves

c'est parfois soi

c'est parfois l'autre

- Gilbert Langevin dans Le cercle ouvert


9,

je t'ai vu chercher un trou noir

et y enfouir tous tes soleils

au beau milieu de la place

- Marie-Andrée Gill dans Béante


10,

La pluie qui

Frappe le chassis

La nuit blanche

Le paradis des foutus

- Zachary Richard dans Faire récolte


11, Manu appartient sûrement à une de ces peuplades ancestrales qui ont construit les arbres, érigé le vent, la montagne et les rivières et qui, aujourd’hui, ont perdu leur forêt - Roxanne Bouchard dans Whisky et Paraboles


12,

L’argent est roi et maître

Ceux qui en possèdent abondamment abusent du pouvoir qu’il leur confère

Et à la guignolée, une fois l’an, proclament que nous sommes tous frères

- mon ami Normand Lebeau dans Saloperie


et là où se pose mon regard