25 avril 2018

MOT T'A DIT

Enfin me direz-vous
de longs rayons
si doux  si doux
l’impression de guérison
après tant de froidure
si dure  si dure
pour mon dos
mes genoux
et que sais-je
encore encore

Et chaque fois
ce même manège
moi
le rêveur
c’en est fini
crois-je
mais l’idiot
pour le moment
est si bien  si bien

M’en voudrez-vous?

- Denis Roy

24 avril 2018

MOTS À MAUX


Voici mes mots de la semaine … et désolé de ce petit retard (habituellement le lundi) mais je décantais de notre merveilleuse Nuit de Poésie (pyjama et coussin). Laissez-moi vous confier que je suis encore sur cet énorme nuage rempli de mots, de paroles et de musique.

1.
La lune de mon enfance
Où je cachais mes rêves
A eu audience brève
Trop de choses m’offensent
- mon ami Michel Lebreton dans Itinéraire cosmique

2.
le merle chante
le soleil d’avril rythme
ses sauts à la corde
- Lise Ouellette dans Avril grelotte

3.
Quand j’entends chanter la grive
Le matin aux premières aurores
Je vois qu’un autre jour me livre
À la vie, que goulument je dévore
- mon ami Loreano Soares dans Chants d’oiseaux

4.
J’aime le soleil,
la pluie a lavé ses rayons il brille en métaphore
J’aime l’odeur du frais,
du vert plus vert de la terre humide
- mon amie Doris Maltais dans Il m’aime

5.
Elles récoltent moisson d’étoiles
Et tissent peu à peu leur toile
Griffonnage de fortes marées
Elles glissent vers mille sentiers
- mon amie Johanne Bissonnette dans Gestation

6. Écrire des lettres au frais pour une canicule d’idées – Mylène Bouchard dans L’Imparfaite amitié

7.
Mon plaisir en ascension
me faisant de tels scénarios
de toi
de nous
croyant qu’il ne s’agissait que d’une fiction
offerte sur plateau
comme un trop gros
morceau de gâteau
- Denis Roy

8.
Je m’enivre de ces sources intimes
Et mes petites mains dessinent
Des allées, de longs chemins
Au creux de mon sublime destin
- mon amie Monique Gentilhomme dans Jardin secret

9.
Défait je ne puis encore offrir
mon cœur à la paix bénie
parce que je rêve qu’il y a des chaînes
je rêve qu’il y a libération
- Leonard Cohen dans Chaque cailloux

10.
la crécelle du jour
nargue mon insomnie
mes paupières déclinent
l’étreinte de l’aube
- mon amie Danoue Courtemanche

et en image …. la terre










Pour celles et ceux qui désirent connaître mes prochaines activités littéraires, voici une semaine bien complète :

Jeudi 26 avril 2018 dès 19h30 : Paroles et Poésie (invités + micro-libre) à L’Archipel, 406 Principal, Cowansville J2K 1J7 – généralement le 4e jeudi du mois.

Vendredi 28 avril 2018 à 19h30 : Harpe (Myriam Reid de Saint-Jean) et Poésie (plus de 45 poètes et environ 80 poèmes déclamés) au Centre civique Bernard Gagnon, 6 rue Bella Vista, St-Basil-le-Grand … c’est un classique!

20 avril 2018

MOT T'A DIT

Bienvenue
semble-t-elle me dire gentiment
Entre
du soir et de l’hiver
je te protègerai
Toute la nuit
pieds nues
vous y danserez

Ma cuisine
mon salon
dès plus accueillants
Ma table
petits et grands
vous recevra
Et serez si bien
dans le blanc de mes draps
- Denis Roy dans Page d’hier (À Mots Soufflés)

16 avril 2018

MOTS À MAUX


Voici mes mots de la semaine :

1.
Je te croise souvent au cours de mes errances
Dans des rues oubliées
Et tu nourris parfois mes rêves en partance
Sur des chaussées mouillées
- Élisabeth Blanchard dans Rencontre nocturne …

2. Nous savons bien qu’il ne faut pas accorder trop d’importance à un simple moment près d’un feu crépitant, ni croire que le reflet d’une larme est plus réel que des années de cruauté et d’autres encore d’arrogance et de prétention – Mary Swan dans Abysses

3.
Ton cœur saigne la liberté blessée
Tes mocassins s’usent sur l’asphalte
- Joséphine Bacon dans Un thé dans la toundra

4.
D’aucuns croient à la chimiothérapie
D’autres en la poésie ou en Jésus
Comme la porte
Toutes les réponses sont bonnes à prendre
- David Goudreault dans Résultats

5.
Sortons l’Endedans pour qu’il vibre
dès maintenant l’Aujourd’hui
- Daniel Roy dans Cassiopée

6. Je rêvais d’un Noël sur l’île avec les miens. J’avais écourté mon errance. C’était l’automne. Sur le traversier, le paysage charlevoisien était revêtu d’ocre et de pourpre – Mylène Bouchard dans L’Imparfaite amitié

7.
Dois-je changer mon crayon
pour une plume à l’encre rose
afin de me trouver sous les rayons
sortir mon cœur de sa longue pause
- Denis Roy

8.
Sans rien
le pas dans les yeux
traqué de toi-même
de noir
ton corps décalqué
miroite
la courbure
d’une racine blessée
- Charles-André Coderre dans Sans rien

9.
Te souvient-il, ô ma chère compagne,
De ces soirs de juillet dont la molle clarté,
Défiant la splendeur du somptueux été,
S’étendait longuement sur la chaude campagne?
- Jacqueline Francoeur dans Sérénité (1935)

10.
nous enfants de la mémoire
nous la sève qui respire sous la tourbe
nous avons les canyons debout autour de nous
nous savons les montagnes debout autour de nous
- Natasha Kanapé Fontaine dans Nous poings levés

et Cowansville par la cour arrière …









Pour celles et ceux qui désirent connaître mes prochaines activités littéraires, voici une semaine bien complète :

Mardi 17 avril 2018 dès 17h30 : J’assiste au lancement du dernier recueil de Natasha Kanapé Fontaine, Nanimissuat – Île-tonnerre. à la Librairie Gallimard, 3700 boul. St-Laurent à Montréal.

Mercredi 18 avril 2018 dès 19h30 je suis de la 20e édition de la Tribune Anarchiste qui a lieu au 2035 boulevard Saint-Laurent, H2X 2T3 Montréal, 3e étage

et j’anime la Grande Nuit de la Poésie du Samedi 21 avril 2018 dès 19h00 jusqu’au Dimanche 22 avril 2018 à 9h00 : Joignez-vous à nous, que ce soit pour 1 heure ou pour la nuit (apportez votre pyjama + coussins) à la Porte Ouverte, 81 rue Frontenac à Saint-Jean-sur-Richelieu. Inscription à l’arrivée