14 juillet 2007

ENTRE TOIT ÉMOI


(article pris dans le Canada Français, édition du 11 juillet)

CONCERT DE HARPES À VENISE-EN-QUÉBEC

De la musique paraguayenne interprétée par deux Québécois, de la musique québécoise jouée avec des harpes paraguayennes. Voilà ce que proposeront Robin Grenon (que j'ai déjà vu en concert et dont j'ai l'un de ces albums) et Gisèle Guibord lors du spectacle qu'ils présenteront le dimanche 15 juillet prochain à 19h30 au parc Jameson de Venise-en-Québec.

Ces deux cultures, bien que climatiquement opposées, se rejoignent à travers la magie de la harpe pour le plaisir d’une fête sans frontière. Pour Robin Grenon, l’intérêt pour la harpe paraguayenne ne date pas d’hier puisqu'il a fait venir sa première harpe d’Asunción en 1977! Pour marquer ce 30e anniversaire, Gisèle et lui ont enfin visité ce pays en janvier 2007. Un voyage fructueux duquel ils ont raporté des harpes et de nouvelles mélodies. Le public est donc invité à venir vivre ce dépaysement en admirant le coucher du soleil sur le Lac Champlain. L'entrée sera libre et il est conseillé aux spectateurs d'apporter leurs chaises de parterre.

Cette activité est présentée par la Société d’Initiative Touristique et Économique (SITE) du Lac Champlain. En cas de pluie, le concert aura lieu à l’église de Venise-en-Québec.

PÈRE-SOT


Seul sur la rivière ...

13 juillet 2007

MOTS À MAUX

Quelqu’un près de moi vivait des moments difficiles récemment, et j’ai voulu lui dire, simplement, de ne pas lâcher, mais surtout, de faire les choses pour elle. Et si, par hasard, ça pouvait servir a quelqu’un d’autre …



PENSÉE POUR UN PETIT COEUR

Il y a des gens
Et il y a des temps
Il y a un temps pour des gens
Et il y a des gens pour un temps
Il faut pouvoir choisir
Les temps et les gens
Pour nous dans un premier temps
Et pour eux un tout petit peu

Lorsqu’on le peut, choisir le temps
Pour y vivre un moment tendre
Un moment qui nous fera du bien
Et décider si nous voulons le partager

Et lorsqu’on en a besoin
Il faut choisir des gens
À qui se raconter, partager notre noirceur
Pour en faire notre exutoire

Il y a des gens
Et il y a des temps

Il y a un temps pour des gens
Et il y a des gens pour un temps

Ce temps choisi
N’a pas de limite
Et il se prend chaque fois que besoin est
Pour libérer nos petites souffrances

Ces gens à qui l’on veut dire
Nos mots qui font rage
Notre tête qui se torture
Notre vie qui bascule

Ces gens qui sauront écouter
Nos idées meurtries
Nos peurs, nos angoisses
Faut pas les négliger

Il y a des gens
Et il y a des temps

Prend ces gens
Et prend ce temps
Mais surtout
Ne les oubli pas

Panse ton cœur
Pense à toi

Yorsined


09 juillet 2007

MOTS À MAUX

Voici mes "maux" de la semaine:

1. Comment se fait-il que si je veux avoir de l'argent devant moi, il faille que j'en mette de côté ?

2. Le chef est celui qui prend tout en charge. Il dit : "J'ai été battu". Il ne dit pas : "Mes soldats ont été battus". (Saint-Exupéry)

3. Lorsqu'on s'est fait de quelqu'un une idée fausse et que ce quelqu'un, par suite, se comporte et parle et écrive de manière qui contredise cette première idée fausse que l'on s'était faite de lui, on l'accusera d'hypocrisie bien plus volontiers que de reconnaître qu'on s'était trompé sur son compte (André Gide)

... et de jolies images ...






PÈRE-SOT


à Chambly près du Fort

ENTRE TOIT ÉMOI


Le Symposium ... j'y suis allé, j'ai vu et ... j'ai été charmé