04 juillet 2017

MOTS À MAUX



Voici mes mots de la semaine :

1.
Ta voix tonne dans les rafales,
Et ta chevelure sanglante
Fuit brusquement dans la nuit lente
- Paul Verlaine dans Été

2.
Comme le veut la simple politesse,
Il s’est approché de moi. Il a souri.
À moitié tendre, à moitié nonchalant,
Il a effleuré ma main de ses lèvres
- Anna Akhmatova dans Chapelet

3.
Ma page était trop blanche
Mon encre trop diluée
Le jour ne voulait pas écrire
Ce que la nuit brouillonnait
- Leonard Cohen dans Le livre du constant désir

4.
En mémoire de ces fenêtres
qui donnent trop envie qu’on les casse
de nos crânes
sur le tableau de bord de notre suicide

Voilà un chant de concentration aiguë
durant lequel s’assassinent au gré des éclats
toutes nos cellules
- Audrey Lemieux dans Élans de volonté mauvaise

5.
Être celle ou celui
qui a croisé leur chemin
pourrait leur avoir été salutaire
 - Denis Roy

6.
La lune fuit devant nos yeux;
La nuict a retiré ses voiles;
Peu à peu le front des estoilles
S’unit à la couleur des cieux
- Théophile de Viau (17e) dans Le matin

Et la nature au bout de mon regard :








Aucun commentaire: