20 avril 2018

MOT T'A DIT

Bienvenue
semble-t-elle me dire gentiment
Entre
du soir et de l’hiver
je te protègerai
Toute la nuit
pieds nues
vous y danserez

Ma cuisine
mon salon
dès plus accueillants
Ma table
petits et grands
vous recevra
Et serez si bien
dans le blanc de mes draps
- Denis Roy dans Page d’hier (À Mots Soufflés)

16 avril 2018

MOTS À MAUX


Voici mes mots de la semaine :

1.
Je te croise souvent au cours de mes errances
Dans des rues oubliées
Et tu nourris parfois mes rêves en partance
Sur des chaussées mouillées
- Élisabeth Blanchard dans Rencontre nocturne …

2. Nous savons bien qu’il ne faut pas accorder trop d’importance à un simple moment près d’un feu crépitant, ni croire que le reflet d’une larme est plus réel que des années de cruauté et d’autres encore d’arrogance et de prétention – Mary Swan dans Abysses

3.
Ton cœur saigne la liberté blessée
Tes mocassins s’usent sur l’asphalte
- Joséphine Bacon dans Un thé dans la toundra

4.
D’aucuns croient à la chimiothérapie
D’autres en la poésie ou en Jésus
Comme la porte
Toutes les réponses sont bonnes à prendre
- David Goudreault dans Résultats

5.
Sortons l’Endedans pour qu’il vibre
dès maintenant l’Aujourd’hui
- Daniel Roy dans Cassiopée

6. Je rêvais d’un Noël sur l’île avec les miens. J’avais écourté mon errance. C’était l’automne. Sur le traversier, le paysage charlevoisien était revêtu d’ocre et de pourpre – Mylène Bouchard dans L’Imparfaite amitié

7.
Dois-je changer mon crayon
pour une plume à l’encre rose
afin de me trouver sous les rayons
sortir mon cœur de sa longue pause
- Denis Roy

8.
Sans rien
le pas dans les yeux
traqué de toi-même
de noir
ton corps décalqué
miroite
la courbure
d’une racine blessée
- Charles-André Coderre dans Sans rien

9.
Te souvient-il, ô ma chère compagne,
De ces soirs de juillet dont la molle clarté,
Défiant la splendeur du somptueux été,
S’étendait longuement sur la chaude campagne?
- Jacqueline Francoeur dans Sérénité (1935)

10.
nous enfants de la mémoire
nous la sève qui respire sous la tourbe
nous avons les canyons debout autour de nous
nous savons les montagnes debout autour de nous
- Natasha Kanapé Fontaine dans Nous poings levés

et Cowansville par la cour arrière …









Pour celles et ceux qui désirent connaître mes prochaines activités littéraires, voici une semaine bien complète :

Mardi 17 avril 2018 dès 17h30 : J’assiste au lancement du dernier recueil de Natasha Kanapé Fontaine, Nanimissuat – Île-tonnerre. à la Librairie Gallimard, 3700 boul. St-Laurent à Montréal.

Mercredi 18 avril 2018 dès 19h30 je suis de la 20e édition de la Tribune Anarchiste qui a lieu au 2035 boulevard Saint-Laurent, H2X 2T3 Montréal, 3e étage

et j’anime la Grande Nuit de la Poésie du Samedi 21 avril 2018 dès 19h00 jusqu’au Dimanche 22 avril 2018 à 9h00 : Joignez-vous à nous, que ce soit pour 1 heure ou pour la nuit (apportez votre pyjama + coussins) à la Porte Ouverte, 81 rue Frontenac à Saint-Jean-sur-Richelieu. Inscription à l’arrivée

15 avril 2018

MOT T'A DIT

Oueps! J’crois que la nouvelle génération est vraiment trop habitué de voir une boîte aux lettres pour imager le courrier entrant en informatique. Il en oubli la raison de la présence de ces petites boîtes devant certains domiciles. Mes réclames de la semaine se retrouve toujours sur mon perron ou contre ma porte, malgré la neige ou la pluie, et pour s’y rendre, inévitablement, ont dû passer juste  à côté de ma boîte aux lettres.

En fait, pourquoi donc ai-je une boîte aux lettres me direz-vous?

Ben, sté!

Parce que j’aime recevoir des lettres. Voilà tout. Pour en recevoir, j’en fait parvenir aussi, simple non? En fait, je fais voyager la culture par la poste. Les cartes que j’achète sont tous des œuvres d’artistes de la région. Si, si, la culture peut voyager d’une boîte à l’autre, comme à l’ancienne. Et quel plaisir de recevoir autre chose qu’une circulaire, une facture ou un billet d’infraction dans notre boîte.

Je sais, vous allez dire que ça coûte cher … le coût de la carte ou du papier à lettre, ainsi que le timbre, mais une écriture à la main qui s’adresse à toi, c’est tellement humain.

Enfin, pour mes amis qui me donnerons leur adresse, ils risquent de recevoir une lettre par la porte … avec mon adresse de retour à l’endos.

Bonne journée,

Denis

13 avril 2018

MOT T'A DIT


NUIT DE LA POÉSIE
du Samedi 21 avril 2018 (19h)
à Dimanche 22 avril 2018 (9h) :
Venez participer à la Nuit de la Poésie (grand micro-libre de style Pyjama + coussins) à la Porte Ouverte, 81 rue Frontenac à Saint-Jean-sur-Richelieu.
PAS OBLIGATOIRE de vous inscrire,
mais cela pourrait nous aider à prévoir le petit déjeuner au matin.
L'auteur-compositeur-interprète Thomas Hodgson de Saint-Jean sera le président d'honneur et fera quelques prestations. Prestation aussi de BAY B Boomer (l'excellent Guy Martin).
Dès 7h le 22 avril au matin, poésie familiale avec entre autres mes amies/poètes/conteuses Diane Dubois, Emmanuelle Perretant et Johanne Bissonnette.
Pour ma part, avec mon ami et poète Michel Lebreton, nous assumeront l’animation tout au long de la nuit
Si vous connaissez des musiciens/poètes intéressés à participer, n'hésitez pas à les diriger vers moi à denisroy100@yahoo.ca ou au 514-973-3423. 
MAIS SURTOUT
n’hésitez pas a passer la bonne nouvelle à tous les poètes ou amants de la poésie.
* petite erreur qui c'est glissé dans l'article, l'artiste invité Guy Martin est du groupe BAY B Boomer. Merci à Valérie Legault qui a préparé un bel article de notre événement dans le Canada Français du 12 avril 2018.