10 décembre 2020

HEART-TISSE

Voici l'entrevue que j'ai fait avec mon ami Luc Archambault pour notre député Louis Lemieux

 https://www.youtube.com/watch?v=MIJKUVBLz8c

HEART-TISSE

Dans les prochains jours … je serai disponible pour les gens qui aimerais se procurer mon dernier recueil « Crépuscules » avant les fêtes. Entre-autre, au cour de la journée, j'aurai le lien pour l'entrevue que j'ai donné hier.


C'est le temps de venir voir un peu d'Art pour colorer ce décembre.


Je serai à la boutique Chez Arto (37 rue St-Jacques, St-Jean) vendredi de 11h à 13h. J'y ai mes trois recueils (de la Corniche au Donjon, À mots soufflés et Crépuscules) ainsi que mes cartes de souhait.


Je serai à La Loge (83 rue Richelieu, St-Jean) samedi de 10h à midi pour présenter « Crépuscules » avec ma maison d'édition Zieudor (https://zyeudoreditions.ca/)


Vous pourrez aussi trouver À mots soufflés et Crépuscules à la Galerie du Centre-Ville (208 rue Richelieu, St-Jean) ainsi qu'à la Librairie Bouc Émissaire (186 rue Richelieu, St-Jean) 











 

07 décembre 2020

MOTS À MAUX

Voici mes mots de la semaine :


La nuit

évasive

fît quelques pas

dans les brumes

du matin


je ne pus

empêcher mon regard

de s'ouvrir au désir

de tes lèvres

amoureuses

- Denis Roy


1, Tes pupilles avides et sans pudeur sont plus noires que jamais. Sur mon cou, il y a une minuscule trace de rouge. La fable qui nous habite se consume depuis toujours – François Charron dans Pour les amants


2,

De leur gorge gonflée en cornemuse

Les grenouilles chantent en chœur au micro,

un ténor appuyé sur un roseau

Fait vibrer l'herbe et la pierre obtuse

- Rina Lasnier dans Mémoire sans jours


3,

On réalise que nous sommes tous

dans le même bateau

La journée ou ils couperont l'eau

- MC June dans Le corps de l'ombre


4,

Entendez-vous

Les bruits

Des villes trop grandes

De la terre couverte de béton

Creusée jusqu'aux entrailles

Pour en extraire tout le sang

- mon amie Thérèse Duvieusart


5,

Le point noir devient de l'art

pour l'artiste qui sait

que le temps est là

pour se perdre

- Christian Roy dans Pile ou face


6,

tu débaucheras ta guitare

je réciterai des poèmes

pour payer nos repas

dans les hôtels

cinq milliards d'étoiles

- Frédérique Marleau dans Feu de l'être


7,

Avec vos mots avec mes vers

Vous léguerai grand charte d'aise

À chauffe-rêver vos hivers

Beaux Québécois en parenthèses

- Gilles des Marchais dans demain d'hier l'antan


8,

je suis née avec des comptes à rendre

on me l'a murmuré

au jardin d'élite

- Claira B-Turcotte dans Ciels transitoires


9,

je connais mieux que quiconque

le goût de l'échec de la grâce


c'est le fardeau de mes ancêtres gourds

je suis d'une descendance époustouflée

- Simon Boulerice dans Les garçons courent lus vite


10,

les yeux des enfants

sont horizon

parfois comète

bateau fantôme

ou oiseau-lyre


sablier de rêves

ou berceuse de larmes

- Anne-Marie Bouthillier dans Recoudre les traces du vent


11,

C'est de vous qu'est ma peine

et c'est pour vous qu'est décrit

au clavier du souvenir inconnu

ce mobilier de mots et de regrets

- Bruno Roy dans Les racines de l'ombre


12, Elle goûte le chocolat, le rhum et le sel de la sueur. Elle a la langue douce, poisseuse, avec des dents qui ne heurtent rien – Roxanne Bouchard dans La mariée de corail


et promenade à l'Île Frayer