03 août 2013

PÈRE-SOT

Alors voilà, aussi jeune que les 86 ans qu'elle a aujourd'hui, hier, j'ai passé une partie de la journée avec ma mère accompagné de ma grande sœur. De magnifiques instants





Une rose Don Juan juste devant la maison au levée du jour




Et une promenade dans le sentier qui longe la rivière Yamaska au centre-ville de St-Hyacinthe

 (miel à venir)







01 août 2013

MUSE HIC

Hier soir, magnifique concert du Trio Solaris au Parc Marchand, près de la vieille gare à St-Jean. Pour en savoir plus sur le groupe:

http://www.triosolaris.com/accueil.htm






31 juillet 2013

29 juillet 2013

MOTS À MAUX



PLEINE MUTATION

Eh oui! Je suis présentement en pleine phase de n’importe quoi.
Je ne sais pas vraiment ce que je veux, je suis seulement certain de ce que je ne veux pas.
Je quitte mon emploi mercredi, le 31 juillet, et j’ai décidé de ne pas brusquer le reste de mon avenir.

Y a un petit côté de moi plutôt artistique à qui je n’ai jamais permis de prendre son envol. J’ai comme l’envie de lui laisser une grande part du gâteau et essayer de me garder un peu de temps pour le reste. En fait, tout le contraire de ce que je faisais jusqu’à ce jour.

Tiens! J’y vais du coq à l’âne. Mes lectures. J’ai présentement cinq livres sur ma table de chevet et j’en pige un selon mon besoin du moment, tout simplement :

1. La bible : Depuis trop longtemps, j’avais le goût de lire cette vieille histoire dont qu’une trop mince portion nous était racontée lorsque j’allais à la messe et, bien entendu, interprété pour nous. Moi, j’aime bien me faire ma propre idée de ce que je lis. Si je ne m’y plais, pas, j’irai au chapitre suivant ou je le fermerai définitivement.

2. Le recueil des fables de La Fontaine : Je n’en connais que quelques-unes et j’ai l’impression qu’il peut m’apprendre encore plein de chose ce petit Jean.

3. Chercher la femme : Le dernier livre que j’ai acheté au salon du livre à Montréal en novembre dernier. L’idée de ce collectif qui parle de la femme m’a bien plus. Je le commence à peine.

4. Recueil de la poésie de Jacques Prévert. J’aime ce libre penseur et cette façon qu’il avait de voir le monde et ses gens. J’apprécie surtout cette manière de nous le raconter.

5. L’Art presque perdu de ne rien faire – de Dany Laferrière : C’est tout sauf une ode à la paresse. Je suis à la page 171. Facile à lire. De tous petits chapitres qui coulent comme l’eau entre les mots. Vous devriez essayer, ça va vous faire du bien.

Et entre mes lectures, il y a mes mots.
Ou peut-être que c’est le contraire.
De la poésie surtout, et sur tout.
Sur mes états d’âme et sur l’âme de l’état.
Sur mon père, parce que je n’en ai pas fini avec lui.
Et sur plein de trucs fous qui me passe par la tête, y a tout un monde vous savez?

Puis il y a ce vieux roman que j’avais commencé en 2007 et que je n’avais pas revisité depuis. Mieux, je ne l’avais pas jeté, ce que j’ai toujours fait avec mes vieux écrits. J’ai soudainement envie de le poursuivre, ou alors c’est lui qui m’a rattrapé.

J’ai aussi un petit projet photos.
« De la Coque à l’âme »
Un mélange de photos et mots, de voyage et de gens.
Je vais essayer de vendre l’idée et si ça marche, je vous en parlerai.
Et mes photos quotidiennes que j’éparpille comme feuilles au vent. Ouvrez l’œil, vous pourriez en apercevoir de temps à autre. Et faire des photos pour des amis, avec des amis, de mes amis. Ça devrait suffire à « développer » l’amitié.

J’ai même l’intention de me faire un check list de choses à faire avant d’être trop vieux ou de perdre le goût de le faire. Tiens, en voici l’embryonnaire balbutiement :

- Aider un politicien honnête à se faire élire. Y a justement mon bon copain François Blais qui se présente dans mon quartier pour l’équipe Paradis. Ça donnerait une nouvelle couleur à mon quartier

- Prendre un bain de minuit avec ma blonde dans la piscine de nos petits-enfants. Mais à minuit, nous sommes déjà pas mal fatigués

- Passer une semaine de chasse avec des amis, équiper … de mon appareil photo

- Aller travailler dans un secteur défavorisé de la planète pour répondre à mon âme missionnaire et mon besoin de me fondre dans une nouvelle culture pour quelques semaines, voir quelques mois. Vous avez une idée de comment je peux faire pour me trouver ce type d’emploi?

- Amener ma blonde en bateau. Dans tous les sens du terme. Quelle ne puisse y voir venir l’aventure, mais s’y retrouver sans crier gare

- Parcourir les Iles de la Madeleine avec mon sac à dos, visage au vent et les yeux dans l’immensité

- Gravir la plus haute montagne. L’Everest, où le Machu Picchu, le Mont Washington ou St-Hilaire … enfin! Vu l’état de mes genoux, je ferai plutôt l’escalade du Mont St-Grégoire une couple de fois.

Et au travers tout ça, je me cherche un petit emploi de 2 ou 3 jours semaines pour permettre à d’autres de m’endurer quelques heures par semaine et d’être de retour à la maison pour le reste de mes projets.

Comme vous pouvez le constater, mon cerveau est en feu en ce moment et il ne me reste qu’à trouver pour quelles passions il s’enflammera






















Il y en a pour ... 34 ans d'histoire là-dedans

28 juillet 2013

MUSE HIC






Magnifique soirée entre amis sur le site du Festival de Lanaudière pour écouter Les Violons du Roy (accompagné par Ronald Brautigam pour le Concerto no 3 de Beethoven) interpréter Mozard, Beethoven et Haydn.